Smictom

Syndicat Mixte Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères

Je composte et je jardine au naturel

Les déchets compostables représentent 1/3 du poids de votre poubelle.

Composter vous permet de réduire le volume de vos déchets et ainsi de limiter le nombre de levées.

Il représente un geste écologique et économique en limitant la quantité de déchets  transportés et incinérés et vous permet de produire un engrais sain et gratuit !

Comment bien composter ?

Les micro-organismes (bactéries, champignons, vers…) travaillent pour vous en décomposant les résidus. Veillez à respecter quelques règles pour faciliter leur travail.

1/ Etape préparatoire : Commencer par étaler une couche de 10 cm de bois broyé au fond du composteur qui servira à ventiler le tas.

2/ Quels sont les déchets à composter ?

3/ Diversifier les apports en évitant les couches trop épaisses d’un même produit (tonte en excès…). Débuter de préférence au printemps ou à l’automne et remplir le composteur au 2/3.

4/Aérer pour une bonne dégradation des matières (les micro-organismes travaillent mal dans un composteur tassé).

Penser à retourner les déchets régulièrement (1x/mois environ).

5/ Conserver un bon niveau d’humidité (comme une éponge humide).

Un compost bien équilibré muri en 6 à 8 mois. Il est de couleur sombre, homogène et dégage une odeur agréable de sous-bois.

A quoi sert le compost ?

Au printemps, le compost mûr et fin (8-1 mois) est un engrais idéal pour les semis, les cultures potagères, le rempotage, la floraison, les haies… .

A l’automne, le compost frais et grossier (6-8 mois) répandu en couche superficielle, protège les cultures, les arbustes… et prévient l’apparition des mauvaises herbes.

Le lombricompostage, qu'est-ce que c'est ?

Vous vivez en appartement ou dans une maison sans jardin et vous souhaitez réduire vos déchets ? Le lombricompostage est fait pour vous !

Le lombricompostage est la digestion des déchets organiques par les vers Eisenia fetida dans un lombricomposteur. Il permet aux particuliers de réduire et de valoriser leurs déchets de cuisine dans un petit espace tel qu’un appartement, une cave… .

Ce procédé naturel permet d’obtenir du compost mais également du lombrithé. En moyenne, vous pouvez obtenir 10 litres de lombrithé par an et par personne. C’est un engrais naturel liquide très riche en nutriments. Il remplacera ainsi avantageusement les engrais chimiques. Attention, il doit être utilisé dilué : 1 volume de lombrithé pour 9 volumes d’eau.

Des ressources pour mon jardin

Le paillage

Le paillage consiste à couvrir la terre et évite ainsi qu’elle soit exposée directement aux intempéries. Les déchets de jardins forment d’excellents paillis qui sont à la fois écologiques et économiques, car ils sont produits et valorisés sur place.

Toutes les parties du jardin peuvent être couvertes d’un paillis :

  • fleurs, rosiers, arbustes et haies,
  • arbres et fruitiers, légumes,
  • allées en terre nue.

 
Les avantages du paillage pour le jardin et le jardinier :

  • Il évite l’installation des herbes indésirables,
  • Il évite le recours aux désherbants chimiques,
  • Il retient l’eau en été,
  • Il protège la terre des agressions,
  • Il protège la faune utile.

 
Avec quoi pailler ?

  • feuilles mortes,
  • tontes de pelouse,
  • copeaux de branches, déchets végétaux broyés.

Quels paillis pour quels usages ?

DECHETS DE JARDINSUSAGE DU PAILLISAVANTAGES / INCONVENIENTS
Tonte de pelouseToutes plantes
Cultures potagères
+ fournit de l’azote
– asphyxie le sol et dégage des odeurs si l’herbe n’est pas assez sèche
Feuilles mortesArbres, arbustes, haies
Potager en automne/hiver
Vivaces annuelles
+ fournit un excellent humus
– peut favoriser la présence de campagnols en zone favorable
Tiges sèches de fleursRosiers, arbustes
Autres fleurs, potagers
+ se décompose lentement
Branches broyées d’hiverFleurs vivaces
Arbustes, fraisiers, framboisiers
+ broyat se décompose lentement
– peut inhiber la croissance de jeunes plants
Branches broyées de printempsHaies, arbustes
Potager
+ broyat riche en sel minéraux
– peut chauffer si couche épaisse de broyat
Branches taillées de thuyas et cyprèsHaies, arbustes, rosiers
Fleurs
Potager en automne
+ broyat inhibe la germination des plantes indésirables
– acidification du sol à long terme

D’après Denis Pépin, Compost et paillage, éditions Terre Vivante.

Jardiner autrement

Réduire ses déchets verts et gagner du temps

Les déchets verts peuvent être déposés dans les bennes à déchets verts ou dans votre composteur (en petite quantité), mais il existe d’autres solutions :

Les haies composées d’arbustes à croissance lente peuvent remplacer votre haie de thuyas ou de lauriers. Ils demandent moins d’entretien et permettent de diminuer les quantités de déchets verts.

  • Exemples d’arbustes à feuilles : Parrotie de Perse, Charmille, Fusain, Buis, If commun…
  • Exemples d’arbustes à fleurs : Tamaris, Aubépine, houx commun, Lilas à petites feuilles…

 
La plantation de prairies fleuries peut remplacer le traditionnel gazon. Le gain de temps en entretien n’est pas négligeable. La pelouse se tond 2 à 3 fois par mois tandis qu’une prairie fleurie ne se coupe qu’une fois par an !

Plus d’informations ici.

La nature dans votre jardin

Votre jardin peut être un lieu unique pour la biodiversité ! Alors oubliez les produits chimiques, des solutions naturelles plus respectueuses de l’environnement existent.

Pour lutter contre les pucerons par exemple, des alternatives aux produits phytosanitaires existent :

  • un contrôle régulier de vos plantes permettra d’agir avant que les colonies ne s’installent ;
  • si nécessaire, pulvérisez de l’eau, cela délogera les pucerons de leur nid, savon noir et vinaigre blanc permettront de les éliminer définitivement ;
  • une espèce emblématique peut vous aider à lutter contre les pucerons : la coccinelle. A elle seule, elle peut dévorer jusqu’à 150 pucerons en une journée, une véritable protectrice de vos plantes !

 
Laissez ça et là quelques tas de branches, ils serviront de refuge pour les hérissons qui sont de gros consommateurs de limaces.

Aller au contenu principal